Accueil> Galerie> Rétrospective de la saison (...)

Rétrospective de la saison culturelle 2019/2020 : JANVIER

Contenu de la page : Rétrospective de la saison culturelle 2019/2020 : JANVIER

JANVIER

Le siffleur - humour musical

Issu du théâtre de rue, Fred Radix a fondé sa compagnie dans les années 90. Ce comédien, auteur, compositeur, metteur en scène n’a cessé de faire des ponts entre le théâtre et la musique. Il s’est distingué lors de multiples manifestations internationales et notamment au Québec où il a été coup de cœur Francophone.
Avec ce spectacle, il détient une pépite. Fred Radix s’est entouré d’un quatuor féminin doté de violons, alto et violoncelle afin de donner une image qui emprunte les codes d’une soirée de récital. L’effet en est au début presque identique, tant la poésie d’un sifflement parfaitement maitrisé se déploie dès les premières notes, avec justesse, nuances et intentions.
Il siffle les plus beaux airs de la musique classique, de Mozart à Bizet en passant par Schubert, ainsi que quelques mélodies bien connues de musiques de films ou de comédies musicales.
Sa maitrise technique surprend, fascine, le personnage charme. C’est un véritable virtuose, qui use abondamment de l’humour et fait participer son public. Entre deux anecdotes, il interprète son répertoire avec élégance. Un récital désinvolte et drôle.
Fred Radix et son quator ont enchanté notre public amateur d’humour et de musique ! C’est dire, ce spectacle s’est joué à guichet complet !
Crédit photo : JL Zobel

Le chaperon louche - théâtre, dans le cadre de la programmation "petits cailloux"

Le Chaperon Louche prend ses racines dans la célèbre histoire du Petit Chaperon Rouge, issu de la tradition populaire, mise en conte par Charles Perrault, puis par les frères Grimm, maîtres des légendes. Dès leur rencontre, les protagonistes de l’adaptation vont prendre leur liberté vis-à-vis du conte, se détacher de nos attentes et nous livrer leur propre version de leur histoire. Une version différente.
Cette fable malicieuse nous dépeint la rencontre amoureuse entre Charlotte, une jeune ingénue et Loupchik, un jeune vagabond réfugié dans un bois. Si le conte original invite l’enfant et ses parents à la prudence vis à vis de l’inconnu ou de l’étranger, notre Chaperon Louche, lui, les invite plutôt à la nuance, à la tolérance et sans doute encore plus à la curiosité...
Un chaperon rouge romantique et un loup drôle ont rencontré le public du Galet ! Dosé d’humour et de tolérance, cette très belle pièce ne nous laisse pas indifférent ! La compagnie premier acte nous a proposé un travail de mise en scène remarquable pour un théâtre masqué fin et délicat.
Crédit photo : JL Zobel

Portfolio